Pour un habitat écologique, économomique, social et durable
  • Accueil
  • > L’association Eco-habitats pour tous

L’association Eco-habitats pour tous

L’association Eco-Habitats Pour Tous, a été créée par des habitants du village d’Aureille en février 2007 au croisement de plusieurs volontés :

  1. Permettre aux villageois de rester dans leurs communes en leur proposant des logements locatifs et en accession, à faible coût,
  2. Assurer une offre de logements de qualité prenant en compte les enjeux sociaux et environnementaux : habitations écologiques, économiques, s’inscrivant dans le paysage ;
  3. Promouvoir un urbanisme durable adapté à nos cœurs de villages aux patrimoines culturels, naturels riches à préserver.

Petit rappel historique de l’association

Ce projet d’éco-quartier  a vu le jour grâce à l’implication de Louis Arlot, soucieux de loger les jeunes et familles du village dans un contexte de hausse des loyers et du prix du foncier, et dont l’engagement se traduit par la mise à disposition d’un terrain pour la réalisation de l’opération. La première étape 2007-2008 a permis d’effectuer un recensement provisoire des besoins en logements dans le village et de faire le point sur l’intérêt d’un projet d’habitat durable avec les élus.

Dans un second temps, sur la base d’un pré-projet, nous avons noués des échanges avec divers acteurs institutionnels, financiers et associatifs : la Région Paca, le PNR Alpilles, le Conseil de développement du Pays d’Arles, la Communauté de Communes Vallée des Baux – Alpilles, l’Ademe, Le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement…

Puis une phase de concertation préalable a été lancée, en 2008, auprès de la population locale en trois temps: présentation des objectifs du projet, suivi de l’envoi d’une centaine de questionnaires aux résidents sur l’ensemble des quartiers et de la tenue de deux permanences d’information, les 26 et 27 mai 2008.

Une dernière phase 2009-2010 a permis de réaliser une étude préalable portant sur l’Aménagement durable à l’échelle du territoire de la communauté de communes Vallée des Baux-Alpilles, et présentée en trois volet distincts : 1. Diagnostic des résidentialités dans le massif des Alpilles ; 2. Opportunité d’une politique communautaire d’habitat ; 3. Faisabilité du projet d’éco-quartier sur la commune d’Aureille.

Rappel des objectifs du pré-projet d’éco-quartier

 Opération de 14 logements T2, T3, T4/5, statut locatif conventionné et en accession sociale.

    1) Mixité sociale et intergénérationnelle :

  • Résidents locataires et propriétaires
  • Mutualisation d’espaces communs (aires de jeux, de pique-nique, garages, poubelles…),
  • Partage d’activités avec les habitants du village (potager scolaire, crèche parentale, aire de pique-nique …)

2) Réduction de l’impact environnemental de l’opération :

  • Maîtriser les déchets à la source
  • Optimiser le tri des déchets (tri sélectif, compost, recyclage)
  • Récupérer les eaux pluviales
  • Utiliser les matériaux écologiques locaux
  • Covoiturage
  • Modes d’économie d’énergie

3) Mise en œuvre des énergies renouvelables :

  • Solaire
  • Petit éolien
  • Réseaux de chaleur mutualisés
  • Valorisation de la filière bois (bois de chauffage et de construction)
  • Climatisation naturelle (végétalisation du bâti, treilles).

4) Insertion architecturale et paysagère de l’habitat dans son environnement

(Directive paysagère Alpilles)

  • Optimisation de la forme des habitats et leur orientation
  • Préservation des cônes de vues en valorisant le paysage
  • Limitation de l’emprise au sol et la hauteur des constructions
  • Privilégier les revêtements perméables des chaussées en évitant le « tout goudron »
  • Utilisation des clôtures végétales en favorisant les essences méditerranéennes locales
  • Espaces agriculturels : jardins potagers, vergers (oliviers, amandiers)

5) Valorisation d’une économie locale, sociale et solidaire :

  • · Choix de matériaux économiques écologiques produits localement
  • Accompagnement et sensibilisation auprès des professionnels de la construction et des auto-constructeurs
  • Activation des filières de l’éco-construction
  • Prise en compte de la relation habitat / travail (covoiturage, achats groupés…)

Laisser un commentaire